Parapente Aventure

Parapente, ILOHA Seaview Hotel 3*, île de la Réunion



Sébastien Coupy, Sea, sky and kite.

Il est un des pionniers du parapente dans l’île. A 46 ans le quadruple champion de La Réunion, pédagogue passionné de sports extrêmes, jongle entre son école de vol libre, la natation qu’il enseigne à l’Iloha, le kite surf… et le coaching en entreprises. Portrait d’un aventurier des temps modernes, tout à la fois fou et avisé.

20 ans que Sébastien vole au dessus de La Réunion et de ses paysages époustouflants.

A l’écouter, d’un calme olympien aux abords de la piscine de l’Iloha où il attend un groupe de 3 marmailles pour leur inculquer les bases de la natation, on n’imagine pas de prime abord Sébastien Coupy s’élançant du piton Maïdo pour un vol en solo avec sa voile de parapente, ou frayant les flots de l’océan Indien dans une folle aventure (lire “traversée Maurice-Réunion”) juché sur une petite planche seulement tracté par la force du vent. Et pourtant… Un sportif né, Sébastien Coupy, quoi que titulaire d’un BTS en bâtiment et diplômé d’un IUT Génie Civile. « Ça me sert dans la vie », sourit-il quand on le regarde un peu estomaqué demandant quand et où s’est opéré la bifurcation de carrière. Le sport, passion convertie en métier au détour d’un service militaire longue durée Outre-Mer qui l’emmène à la Réunion, il y a 20 ans. Une école de parapente vient d’ouvrir, il tente et se prend d’amour pour cette discipline qui balbutie ses premières voiles. De retour à Cahors dont il est originaire, il passe successivement le brevet d’Etat de natation et de parapente. C’est à La Réunion qu’il décide de revenir 3 ans plus tard pour créer sa structure. « On était 10 à l’époque, on est près de 60 aujourd’hui. Je me suis finalement accompli dans une passion. C’est beau de vivre de sa passion »…

 

Décoller du Maïdo et survoler Mafate…

1500 vols solo et 700 en bi-place plus tard, il parle encore avec des étoiles dans les yeux du survol de Mafate (qu’il est l’un de seuls à proposer en baptême), et des étapes de coupe du monde auxquelles il continue de participer : « Des vols de 4 heures et 100 kilomètres au-dessus de l’Inde, tous en l’air bien avant le départ, comme une régate en plein ciel ». Très investi dans le milieu, il prépare également les champions de demain, fort de son expérience de compétiteur de haut niveau (il fera partie de l’équipe de France en 2008 et 2009), et d’un sens aigu de la transmission. « J’aime faire découvrir une activité comme le parapente, partager ce que j’ai moi-même expérimenté, ou apprendre à nager aux gamins. Ça ne se compare pas », dit-il dans un sourire.

 

« Le Kite ? C’est du ski nautique, sauf que c’est toi qui pilote le bateau… »

15 ans qu’il explique aux enfants comment faire bien mieux que barboter dans la piscine de l’Iloha. Il ne sait même plus trop comment c’est arrivé, au départ. Pas vraiment un homme de dates, ni de contrats signés, Sébastien Coupy. Il semble plus dans la sensation. Celle de la planche qui glisse et vole au-dessus de l’eau, une autre passion devenue métier, le kite-surf, qu’il aime à définir ainsi : « C’est comme du ski nautique, sauf que c’est toi qui pilote le bateau. » Il découvre en 2000, et là aussi passera un brevet pour l’enseigner, même si à la Réunion les conditions ne sont pas idéales pour les débutants, la faute notamment au corail à fleur d’eau qui déchire la peau. « Ici, il ne faut pas tomber, dit-il sobrement. « Le champion de France venu récemment a regardé les gars qui se mettent à l‘eau dans les rochers à St-Pierre, il dit qu’ils sont fous, et c’est vrai ! » Il ajoute cela dans un grand rire. Sébastien Coupy n’est pas fou. Ses élèves de kite, il les emmenait sur des spots plus accessibles à Maurice, avant que là aussi les écoles se développent en nombre en laissant moins de place, et surtout de qualité à l’enseignement. Alors il s’est tourné vers le coaching, se rendant compte que ses années de préparation physique et de compétition pouvaient retentir dans le milieu entrepreneurial. Là aussi, le succès est au rendez-vous. Lui reste-t-il des ambitions ? « Oui, celle de poursuivre les conférences et de faire passer le message de la pensée positive. » Et il ajoute, revenant au kite, discipline inventée par une bande bretons farfelus sur une plage d’Armorique: « Il faut toujours des fous pour construire quelque chose ».

 

Sa traversée Réunion-Maurice en Kite-Surf…

C’est la seule encore homologuée à ce jour : 174 kilomètres, 7 heures 14 minutes et 23 secondes sur l’océan, effectuée le 2 juillet 2010. Un exploit préparé au quotidien pendant une longue année. Il a tout étudié à la loupe, tout calculé, essayé de tout anticiper. Pour réussir. Et cela a fonctionné. C’est sa fierté d’ailleurs, d’avoir su gérer tous les paramètres de début à la fin de l’aventure. Presque plus que la traversée en elle-même, finalement. Un an de sacrifices, dit-il. Mais payants. « J’ai pu rendre à ceux qui ont cru en moi et m’ont soutenu à tous niveaux ». Et c’est aussi cela qu’il distille en conférence aujourd’hui. Au-delà de l’exploit du corps, ce qui compte, c’est le mental et une préparation millimétrée…

 

Une étape de coupe du monde de parapente en 2016 à La Réunion

Pour la 3ème fois en 10 ans, notre île a accueilli du 1er au 7 octobre une étape de la coupe du monde. Les 50 meilleurs mondiaux étaient présents, toutes nations confondues, dont bon nombre ont résidé à l’Iloha le temps de la compétition. Sébastien Coupy est membre du comité d’organisation.

 

Sébastien, un partenaire de longue date de l’Iloha Seaview Hotel.

Son club, Parapente Aventure, est situé juste au dessus de l’hôtel. Réservez votre vol dès à présent et vivez cette aventure avec un champion.

www.parapentenature.com – 0692 85 64 13

Publié le 20 octobre 2016 I Actualités
Retour à la page précédente
0
Meilleur tarif garanti